Wedding Time = La galère de la liste des invités

allée de mariage plein air

Préparer un mariage c’est épuisant tant physiquement, économiquement que moralement.
C’est faire des choix pour tout: il faut choisir le lieu, le traiteur, les plats, le vin d’honneur, le champagne ou pas de champagne d’ailleurs, choisir le dessert, le cadeau qu’on va faire aux invités, choisir un thème, se disputer avec son cher et tendre, s’entendre dire par ses proches “Mais t’es vraiment sur de vouloir ceci?“ « Toi t’aime bien mais il faut penser aux autres ils préféreraient peut être cela »

Alors tu aimerais bien leur rappeler que c’est quand même ton mariage après tout mais tu te souviens aussi de leur grande aide tant financière que logistique alors tu laisses dire parce que tu les aimes , mais bon ça épuise vraiment.

Et puis vient le moment où il faut faire le plus complexe des choix avant celui du plan de table: celui de la liste des invités.

La liste des invités: la galère à l’état pure

La liste des invités c’est des mois de pourparlers avec mon futur mari.

Il y a des évidences, des personnes pour qui on ne se pose pas la question, il y a des personnes en stand by pour lesquelles on ne sait pas trop et on se décidera plus tard si c’est oui ou non mais sont tout de même sur “ la liste”et puis il y a ceux pour qui c’est un grand “?”

Il s’agit souvent de personnes avec qui on a passé du temps à une époque, qui ont une place dans nos cœurs, mais qu’on ne n’a pas vu depuis une éternité et qui sont moins des “évidences”,

D’autres avec qui on passe du bon temps mais qui avec qui on pas passé ce stade du “ je veux que TU sois là pour le plus beau jour de ma vie, parce que c’est TOI”.

Il y a les personnes qui ne sont pas “1”mais 4 ou 5 et que tu préfères ne pas inviter du tout plutôt que dire “ je t’invite mais seule parce que mon compte en banque n’est pas un puit sans fond”

Bref, ces choix nous les faisons au risque d’en décevoir, d’en voir bouder, d’avoir des reproches.

Ce sont des choix que nous faisons autant du côté des “ potes” “collègues” que du côté de la “famille”.

Alors oui nous n’inviterons pas Tata Suzanne* sous prétexte que nous sommes de la même famille, parce que je t’ai vu 3 fois dans ma vie à un mariage, un enterrement et au 80 ans de tonton Roger*, alors ouais on a passé du bon temps mais je connais même pas ton numéro de téléphone…
Bref tout ça pour dire que c’est compliqué, mais quoiqu’il arrive je ne culpabiliserai pas.

Au revoir 2019! Bonjour 2020

A quelques heures du décompte de la nouvelle année j’ai décidé de mettre en pause quelques minutes pour faire le bilan.

 

(Calendrier Aliza28diamonds)

L’année 2019 a débuté pour nous avec un retour chez mes parents pour 18 mois (nous y sommes encore).
En effet nous avons acheté un appartement sur plan et la livraison est prévue pour Juin 2020 donc en attendant on se fait chouchouter par mes parents.

La préparation du mariage s’est concrétisée en mars avec la dégustation du repas qui a eu lieu chez le traiteur à Rouen ainsi que la signature du contrat avec notre super photographe.

En mai , la société dans laquelle je travaillais m’annonçait que mon contrat, un « CDI de chantier », devenait caduque (rares sont les chantiers qui durent plus de 3 ans ;)) et que pour pouvoir rester il fallait me passer en contrat Free-lance. Après 5 ans de bons et loyaux services, de très bons moments et de moments plus difficiles, de matin où je n’avais pas envie, de soirées à pleurer dans mon lit; après un long weekend de torture mentale, j’annonçais à mon tour mon envie de partir pour de meilleurs horizons… ma formation.
C’était acté, mon départ était pourseptembre!
Juin, le mois des mariages avec entre autre le très beau mariage d’une de mes cousines. La première des filles de la famille à se marier et puis ça m’a rappelé qu’il ne me restait qu’un an pour nous \o/

Juillet arrivait et ça… ça voulait dire : VACANCES! Mes vacances que je vais du coup fortement regretter cette année. 2 jours au Puy du Fou et 2 semaines chez les copains.
Août… le Néant

Septembre , j’ai compté les jours, les heures, les minutes… Je me suis demandée comment j’allais faire pour partir avec la montagne de chose que je devais encore faire…jusqu’à la dernière minute. Le vendredi 27 septembre 18h30, je chantais « libérée délivrée ». Non c’est faux, en réalité j’ai pleuré comme un bébé toute la soirée après le resto.
En Octobre après un entretien, j’avais en ma possession mon St-Graal. Une petite lettre qui disait « vous êtes accepté à l’IFOCOP » A MOI LA FORMATION DE COMMUNITY MANAGER
Il me restait donc 2 mois pour faire un max pour les préparatifs de mariages : déco, essais de coiffure et de mon maquillage, rencontre avec la créatrice de MA robe. Sans oublier le rendez vous avec notre promoteur pour choisir le parquet de notre futur appartement.
Le futur qui prend forme devant mes yeux doucement mais surement.
J’ai fait ma rentrée à l’IFOCOP en début du mois de décembre.
Je suis heureuse, je sais que j’ai trouvé la voie dans laquelle je vais m’épanouir.

Maintenant qu’en est il de 2020?
Je n’ai pas de résolution si ça n’est de continuer mon chemin et d’avoir mon diplôme. J’ai perdu 20 kg l’année dernière grâce à WW en prévision du mariage, il m’en reste pas mal à perdre encore mais j’espère pouvoir en perdre une dizaine d’ici juin.
Il me reste pas mal de chose à faire pour le mariage en terme de déco et d’idées à mettre en forme telle de l’entrée à la cérémonie, l’ouverture de bal.
J’espère en voir le bout…

via GIPHY

Et toi alors? Tu as fait ton bilan de l’année 2019? As tu de belles choses de prévues pour 2020?
Dis moi tout!!
En attendant je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures.

 

Premier article et première galère: le droit d’image

Préambule :

Et voilà…

Je me lance enfin, mon premier article voit le jour et ça n’a pas été sans peine.

Il y a quelques jours j’ai pris la décision de reprendre la rédaction d’un blog afin de m’entraîner un maximum à écrire avant de débuter ma formation de Community Manager et puis c’est aussi pour le plaisir quand même namého!

 Je me demande alors sur quoi je peux écrire, je touche à beaucoup de chose mais je ne me sens pas « légit » à écrire sur ces sujets. Je suis une gameuse mais pas une pro gameuse, donc si je fais un blog dédié aux jeux vidéos, qui me lira? Je chante depuis toute petite mais… faire un blog dédié à mes reprises…euh?NON! Je suis manuelle, j’adore les trucs D.I.Y mais bon je m’inspire de ce que je vois sur des blogs qui existent déjà je ne vois pas trop si je peux apporter un plus sur ce sujet. Je pourrais écrire sur notre mariage que je prépare depuis un an déjà, mais après juin de quoi vais je parler? Bref j’ai cette impression d’être moyenne, de n »exceller nul part et de n’avoir aucune légitimité à parler d’un thème précis.

C’est là que me vient cette idée de parler de parler de tout et de rien. Super innovation vous allez me dire puisque  c’est tout de même à la base le principe même d’un blog. Sauf qu’aujourd’hui si ton blog est un fourre tout d’idée et ne suit  pas une thématique ça se complique! Donc il me faut ruser…

Vient alors le moment le choisir le nom de mon blog, et croyez moi ça a pris beaucoup moins de temps.

Alors vous allez me dire « pourquoi Ctrl-Tab? » c’ est simplement ce qui me correspond le mieux. Si vous pouviez voir à quoi ressemble mon google chrome en ce moment, je n’ai pas moins de 25 onglets ouverts! Avec certainement des pages ouvertes en double… Bref, mon esprit va souvent à mille à l’heure sur des sujets divers et variés. Je passe mon temps à switcher entre les onglets comme il m’arrivait de passer d’une tâche à l’autre pour revenir plus tard terminer  ce que j’avais commencé.

Tout ça pour dire que mon blog risque de ressembler à mon navigateur web. Des articles sans forcement de liens entre eux sur des sujets divers et variés.

Maintenant que le nom est trouvé en vient alors le moment d’installer WordPress et de travailler mon design.

C’est à ce moment là que mon amoureux me dit LA phrase qui m’a tuée la soirée. « Toi qui veut devenir Community Manager attention aux images que tu utilises, assure toi qu’elles soient libres de droits ».  C’est là que le casse-tête a commencé!

Petit rappel concernant l’utilisation d’image 

Avant toutes choses sachez que si vous souhaitez utiliser et/ou modifier une image qui n’est pas la votre, autrement dit, une photo que vous n’avez pas prise ou une image que vous n’avez pas créé de toute pièce sur un logiciel, vous ne pouvez pas le faire sans avoir eu au préalable le consentement de son créateur/auteur. En d’autres termes, le fait d’utiliser une image qui ne vous appartient pas ou qui n’est pas « libre de droit » vous fait risquer des poursuites judiciaires . Puisque personne ne souhaite pas en arriver jusque là il est préférable soit de créer nous même nos illustrations soit de nous tourner vers des des images libre de droits.
Vous me direz donc « mais qu’est ce qu’une image libre de droit? et où les trouver? » C’est donc une photo ou illustration pour laquelle l’auteur donne implicitement l’accord pour une exploitation commercial ou publicitaire, avec ou sans conditions.
Ces images apparaissent dans des banques d’images gratuites ou payantes en libre accès. Certains auteurs peuvent demander une mention dans les crédits, d’autres un follow sur instagram et quelques autres ne demandent aucune contrepartie.
Je disais donc que les images se trouvent généralement sur des banques d’images gratuites ou payantes. Pourquoi payer si on peut avoir des illustrations gratuitement? Simplement pour éviter d’avoir le même design que votre voisin!
J’ai pour ma part choisi mon design sur un site d’image gratuite qui s’appelle Pixabay en tapant simplement « bureau » dans la barre de recherche mais il existe une multitude de site de banques d’images, en voici une petite sélection.
 

Pixabay

Il s’agit d’un site d’images libres de droits en téléchargement gratuit. Les images sont de hautes qualités  avec des images  et partagées par la communautés. La recherche peut s’effectuer en français.

 Freeimages

 Freeimages est un site d’images libres de droits qui contient plusieurs centaines de milliers d’illustrations  et photos gratuites. Les images sont de bonnes qualités. Une mention/attribution est requise lorsque le contenu est utilisé à des fins éditoriales.

Flickr 

Il s’agit d’un site mixte avec des images payantes et gratuites disponibles après l’inscription sur le site

Il existe une multitude de banque d’image en ligne que vous trouverez aisément en tapant « image libre de droit sur Google.

Je pense pour ma part si j’arrive à développer mon blog me diriger par la suite vers une banque payante. « Pourquoi? » me direz vous… Simplement car on voit rapidement les limites des banques gratuites, les images se retrouvent facilement sur deux ou trois blogs voisins.

On veut tous être unique alors il faut peut être commencer par là!

On se retrouve rapidement pour un prochain article 😉